Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/05/2007

Réponse à une question

5956f875d95c0837b278a244dd8bd55e.jpgJ'ai trouvé une réponse à ma question sur les moyens mis en oeuvre par les partis pour promouvoir leur candidat sur le web. C'est "Le Journal du Net" qui dévoile quelques chiffres ce vendredi. Et disons qu'ils sont assez impressionnants. On peut lire :"En 2002, Lionel Jospin s'était "contenté" de 346.373 euros. Ségolène Royal, elle, a budgété 2 millions d'euros. L'UMP s'est llimité à 650.000 euros, contre 403.752 euros pour Jacques Chirac en 2002." On parle bien de deux millions d'euros pour Ségolène Royal. Si ça c'est pas une révolution numérique...
- Renaud H.

02/05/2007

Sur quel terrain on joue ?

89225b37f881b94c0ff2df112248d00a.jpgSauf erreur, les élections présidentielles françaises n’auront pas eu ce grand débat  sur le web qui tenait tant à cœur à François Bayrou. Le grand match se jouera en prime time ce soir sur les deux grandes chaînes nationales : Royal-Sarkozy (n’oublions quand même pas que ce soir c’est aussi – et surtout- Milan face à Manchester). Cela étant dit, je reste quand même assez suffoqué par la déclinaison web de ces élections. Même si nous ne  sommes pas dans une époque où l’on peut gagner ou perdre une élection sur le web, les principaux candidats n’ont pas du tout délaissé ce nouveau média.  C’était d’ailleurs assez marquant lors des meetings de Bayrou et Sarkozy où l’url de leur site était l’unique texte présent collé sur un fond orange pour l’un et un paysage pour l’autre. Ce n’était pas toujours le cas en 2002. Les moyens techniques mis en œuvre pour la réalisation de ces sites feraient pâlir d’envie n’importe quelle PME : vidéos, podcasts, forum, commentaires, actualisation,…
Voilà en tout cas une actualité qui aura démontré toute l’utilité du web. Avec des télévisions de plus en plus « sensationnalistes » et « émotionnelles » afin d’intéresser un public qui veut de moins en moins réfléchir et surtout vite consommer avant de zapper, j’ai parfois l’impression que l’on jette en pâture les candidats sur ces plateaux où la forme prime sur la fond. Ils doivent répondre à un max de questions avec des réponses courtes évidemment. Et encore quand il y a des questions… Si cela passe pour un certain nombre qui ne font pas encore la différence entre la Nouvelle Star et les élections présidentielles, d’autres en demandent plus. Ce plus, je l’ai trouvé sur les sites des candidats. Pour la plupart, tout est clairement défini : programmes, opinions, textes…  En quelques clics on y apprend plus qu’en 4 heures de débat…
- Renaud H.