Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/09/2006

Mais où vont-ils ?

medium_googler.jpgComme on s’y attendait, les sites couvés par Copiepresse connaissent une baisse de leur audience web. Selon moi, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur l’effacement des trois sites d’infos leaders en communauté française. Un point crédible pourra être fait dans quelques semaines. Mais pour les impatients, sachez que lalibre.be et dhnet.be perdent plus que lesoir.be qui bénéficie toujours d’une meilleure reconnaissance dès que la Belgique fait parler d’elle à l’étranger. Mais où iront les visiteurs ‘googelien’ ? Pas vraiment sur d’autres sites belges si l’on en croît les chiffres de la semaine écoulée. Si l’on excepte 7sur7, qui bénéficie en parallèle d’une grande action marketing depuis deux semaines, les autres sites ne gonflent pas leurs chiffres. On y constate une augmentation de quelques centaines de visiteurs/jours voir parfois d’un petit millier. Très loin des 25,35 et 45% annoncés. Par contre, c’est le marché français qui semble bénéficier de la nouvelle version du moteur de recherche google. Certes le marché belge francophone est une goutte d’eau pour les médias français, mais les Internautes belges s’y sentent plus à l’aise. Ou du moins, c’est l’impression qu’ils donnent actuellement.

- Renaud H.

12/09/2006

Ipod en ligne

medium_blohmusik.pngJe m'éloigne le temps d'un post de la presse pour vous signaler la sortie d'un nouveau player musical en ligne que je trouve sympa: www.blogmusik.net. Le principe est simple: dans ce lecteur au look Ipod, vous réaliser une recherche sur l'artiste désiré, s'affiche alors la liste des résultats. Vous cliquez sur la chanson et c'est parti. Simple. Même pas besoin de d'inscrire sauf si vous désirez créer votre playlist. Et pour les droits d'auteur ? Nobody knows

- Renaud H.

06/09/2006

Le froid et le chaud

Pas besoin d’être dans le secret des dieux pour savoir que la presse écrite est le média qui se pose le plus de questions sur son avenir à court, moyen et long terme. Des études, des sondages, des recommandations fleurissent tous les jours. Tantôt alarmantes, tantôt sécurisantes, elles ont cependant toutes une conclusion commune : la presse écrite doit évoluer avec le marché après s’être regardé le nombril pendant de trop longues et heureuses années. L’une des recommandations est de tendre vers un contenu plus prospectif et analytique (analytique n’étant pas un synonyme de chiant ou rébarbatif). Certains affirment qu’idéalement le journal doit contenir 70% de ce qu’il va se passer, 20% de ce qu’il s’est passé, 10% de détente et loisirs. Si c’est le cas, cela aurait une influence directe sur le contenu du site web du journal. Ce dernier est, dans une majorité, qu’un copier-coller de son journal papier. La production propre des rédactions web (quand elles existent) est très limitée en raison du peu de journalistes qui la composent. La tâche de ceux-ci est encore trop souvent de coller des dépêches au lieu d’écrire eux-mêmes l’info. Ce qui à terme va poser problème.
Il me semble que les Internautes surfent sur les sites d’infos plus pour obtenir en quelques minutes l’essentiel de l’actu que pour y passer 30 minutes et lire les analyses. D’où le problème. Je rejoins ainsi l’initiative de plusieurs rédacteurs en chef britanniques et américains qui planchent sur une structure de rédaction qui splitterait le travail. Une partie des journalistes écrivent l’actu chaude sur le site (mais aussi en bref dans le papier) l’autre partie se concentrant sur le journal et ses demandes spécifiques. Non seulement le site propose ses propres articles alors que la suite, l’analyse serait à découvrir dans le journal. Pourquoi pas ?

- Renaud H.