Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/08/2006

Quelle marque ?

Quelle est la place d’un site de presse dans l’énormité d’Internet ? Qui plus est dans notre toute petite communauté francophone de Belgique qui doit se faire entendre face à une France culturellement de plus en plus présente dans nos habitudes de vie. Pas facile. Vous avez vu la concurrence ?

C’est un peu dans ce contexte que je navigue actuellement. En fait, vous n’avez pas à vous plaindre. Vous avez de plus en plus accès aux différentes sources d’info ! Et gratuitement dans la plupart des cas ! Les sites des médias, les portails qui se muent en site d’info en s’abonnant aux agences de presse (sans avoir nécessairement un journaliste derrière la machine) et maintenant des millions de bloggeurs qui répandent leur savoir (ou pseudo savoir). C’est pas beau ça ?

Et nous dans cette masse on doit exister ! C’est donc avec un certain soulagement que j’ai lu un post qui tend à démontrer qu’il y a de l’avenir et que les portails paieront leur contenu. A qui ? A nous notamment. Histoire que tout le monde y gagne ou ne perde pas trop. Je vous invite donc à lire cette analyse à laquelle je souscris. Il est impératif pour nous, producteur de contenu exclusif, de développer des sources de revenus autres que celle de la pub. Et il n’y a pas mille solutions. Cela passe par la vente de notre contenu. A qui ? Aux consommateurs, c'est-à-dire vous, et aux fournisseurs, les portails par exemple. Et de jouer au maximum la carte de l’exclusivité. Pas dans le sens scoop mais bien dans le sens « pas lu ailleurs ». Je m’explique. Une dépêche d’agence tombe. Quelques minutes plus tard, si elle est intéressante, elle est disponible sur msn, dhnet, lalibre, yahoo… La plupart du temps sans même être corrigée. Sa valeur, peu importe le sujet, diminue. Par contre, une info produite de a à z dans notre rédaction, disponible que sur nos sites aura une valeur supérieure car liée à la « marque » du site. Une sorte de label. Le hic c’est que cela « coûte » plus chère en termes de production. Mais je pense que c’est le prix à payer pour exister dans un marché en pleine (r)évolution. Jouer la marque et l’exclusivité.

- Renaud H.

Les commentaires sont fermés.