Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/02/2006

Ah ces chiffres...

La vie professionnelle est bien souvent une histoire de chiffres. Sur Internet aussi. Chaque mois, vers le 12, nous recevons du CIM - Centre d'Informations sur les Médias - les chiffres de fréquentation de nos sites inscrits auprès de cet organisme. Bien évidemment, nous recevons au jour le jour les chiffres des fréquentations quotidiennes. Mais elles dépendent d'un grand nombre de facteurs que l'analyse sur un mois est très intéressante.

Les stats du mois de janvier sont donc tombées. Dhnet.be a été visitée par 590.310 visiteurs uniques et a reçu 1.951.760 visites. Pour 13.353.075 pages vues. Lalibre.be, elle, se situe juste en dessous avec 554.461 visiteurs uniques, 1.362.224 visites et 4.959.298 pages vues. En ce qui concerne celles-ci, je n'y ai jamais donné trop d'importance car j'estime que l'architecture des sites influence énormément ce résultat. Ce qui, entre nous, n'est pas toujours l'avis des départements commerciaux...

Que dire de ces chiffres ? Ils s'inscrivent dans la logique d'une augmentation de notre trafic. Chaque mois, c'est un petit peu plus de visiteurs, de pages vues,... Bref, tout va bien. Mais je commence tout doucement à m'interroger sur l'énormité de ces chiffres. Dans le sens où plus d'un demi million de personnes viennent consulter nos informations, nos photos, nos jeux, nos quiz, ... Je me souviens des fêtes que l'on faisait quand on dépassait les 5.000 visiteurs uniques par jour en 2001. Quand on a passé le cap des 10.000 ... et voilà maintenant que l'on parle de la moitié et plus d'un million, le chiffre avec six zéros....

Et encore, on ne parle ici que de sites d'infos en Belgique francophone. On est loin des centaines de millions de yahoo, google, msn,.... Voir, plus modestement, des sites de nos voisins français comme lequipe.fr ou lemonde.fr.

Notre média est clairement devenu un média de masse. A nous de lui donner un bel avenir.

- Renaud H.

 

 

Les commentaires sont fermés.